12 fois par an....Nous avons mal ou pas !

Publié le par A la mère si

Les maternelles ont consacré une émission aux cycles menstruels il y a quelques temps.

 

Ca m'a fait réflechir.

 

Une des invités, parlait du côté sale qu'on attribue souvent aux règles ainsi qu'aux tabous qui existent encore autour de cela. La preuve, on a tendance à demander discrètement à une copine de nous dépanner d'un tampon, comme si on s'échangeait un cachet d'exta !

Et puis, il y a des tas de termes détournés et tellement désuets pour nommer les règles : "J'ai mes trucs, mes ragnagnas, mes ours, les anglais ont débarqué...". J'en oublie des tonnes, vous m'aiderez à les retrouver !

Pourquoi cela reste encore tellement tabou aujourd'hui, comme si c'était sale et impur?

Avez vous des réponses vous?

 

Et puis, une autre partie de l'émission était liée à l'inconfort, aux maux subis avant et pendant les règles.

De nombreuses femmes subissent chaque mois ces désagréments, qui peuvent en fonction des cas virer aux cauchemars...

 

Heureusement certaines contraception peuvent nous aider sur ce point....ou pas !

 

Certains modes de contraception font disparaitre complètement les règles, ce qui peut être très confortable pour certaines comme déroutant pour d'autres...

Et puis parfois, on est satisfaites de voir nos maux liées aux cycles menstruels disparaitre mais on l'est un peu moins en voyant notre libidido ou notre joie de vivre disparaitre aussi...

 

Oui, les hormones ça vous change une femme ! C'est très déconcertant et trop peu abordé par le corps médical....

Il faut parfois changer plusieurs fois de mode de contraception avant d'en trouver un qui nous convienne... Et c'est beaucoup plus important que ça n'y parait. a partir du moment où ça joue sur notre humeur, notre santé, notre libido, on a le droit de demander à ce que notre médecin s'y intéresse un peu.

 

En ce qui me concerne je suis une pro de la contraception, j'en ai testé plusieurs, certaines me convenaient plus que d'autres et je n'ai pas hésité à en changé quand j'ai constaté les désagréments que ça pouvait parfois entrainer.

J'ai testé plusieurs pilules, deux implants, le stérilet cuivre et le patch. Je ne peux pas donner de conseils car nous sommes toutes différentes, nos habitudes ne sont pas les mêmes et nos corps ne réagissent pas de la même manière face aux hormones. Mais ce que je peux dire c'est que ce n'est pas un choix à prendre à la légère... Alors ? A quand un peu plus d'informations à ce sujet.

 

Et merci aux maternelles d'avoir traité de ce sujet si peu...commun !

 

regles.jpg

Publié dans en vrac

Commenter cet article

Roland Magdane 26/05/2012 13:52

Dans la série des expressions pour désigner la "bloody week",il existe, certes c'est pas très classe, celle-ci : "j'ai d'la bolognaise dans l'toaster" ou encore "chui défiguré d'la chatte"...
Pardonnez-moi si j'ai pu hurter la sensibilité de certains ou certaines. Moi en tout cas chui mdr

A la mère si 26/05/2012 16:16



Oh non ! La bolo dans le toaster j'ai du mal à m'en remettre ! Et je me souviens encore de la soirée "défigurée d'la ch..." et de qui est l'auteur de cette magnifique expression !



Vaallos 24/05/2012 21:54

En ce qui me concerne ce n'est pas une histoire de tabou ou de saleté, juste de pudeur. C'est ma vie intime, je n'ai pas envie que tout le monde sache quand je les ai.
Et encore moins s'il y a dans le coin un idiot qui interprétera tout de suite par "ah c'est pour ça que t'es chiante" (non en fait c'est paske je te supporte juste pas, crétin) (oui oui ça sent le
vécu :P)

Moi je suis un peu agacée par les émissions/discussions qui semblent vouloir qu'on soit toujours au top (surtout côté sexe) tout le temps y compris pendant les règles paske c'est pas sale, c'est
pas tabou etc...
Ben je suis navrée mais, toujours en ce qui me concerne, je suis crevée pendant les règles, et j'ai pas envie de me taper la lessive à la main pour détacher le sang après.

Il semble aussi qu'on ne puisse pas trouver inconfortable de saigner sans que ça soit une pensée à combattre, il faut aimer son corps et tout ce qu'il produit 365j par an.
J'ai un bon rapport avec mon corps et mon intimité, et je ne vois pas ce qu'il y a de si terrible à trouver les règles enquiquinantes : perdre du sang, s'inquiéter de la fuite, changer les
protections, c'est casse-pieds, et c'est pas pour autant qu'on a un tabou avec son corps ?

Norzem 23/05/2012 15:15

Les désagréments liés aux règles, j'ai jamais connu. OUF
Mais tu as raison, cela reste un sujet tabou et je ne saurais dire pourquoi.
Sinon, en expression, j'ai découvert en arrivant en Poitou-Charentes "j'ai mes emmerdes".

A la mère si 24/05/2012 19:39



Oui ça reste très tabou... Et cette expression je ne la connaissais pas, elle est plutôt appropriée!



Petits diables 23/05/2012 09:37

Je pense que ça reste tabou comme toute sortes de liquides ou solide sécrété par notre corps, le sperme, l'urine, la morve...tout ça tout ça!!!

A la mère si 23/05/2012 15:44



Oui tout à fait ...