ANNONCER LA GROSSESSE...

Publié le par A la mère si


Comment allais-je annoncer cette grossesse ? Comment allait-on me regarder après l’annonce de cette grossesse.

 

Il faut attendre les trois mois réglementaires pour apprendre à mon entourage cette nouvelle. Voici encore un défi : Comment faire pour ne pas boire d’alcool et que personne ne se doute de rien ? C’est d’autant plus difficile quand on a l’habitude comme moi de ne pas cracher sur les apéritifs et le vin….

 

 

enceinte-pas-d-alcool.jpg


D’abord il y eût la solution d’éviter toute vie sociale, c'est-à-dire, refuser des invitations sans pour autant vexer les gens, ce qui nécessite d’user d’arguments plus douteux les uns que les autres. Malgré cela il y eût tout de même des occasions inévitables de consommer de l’alcool, en particulier celles avec la famille proche. Je me suis donc retrouvée plusieurs fois prise au piège devant un apéritif ou repas convivial.

C’est comme ça que je me suis retrouvée quatre fois à dire que j’avais une gastro, cinq fois mal à la tête et les trois autres fois j’avais soi-disant déjà prit une cuite la veille (tout cela en l’espace de trois mois seulement). Evidemment personne ne crût à aucune de ces excuses. C’est de cette manière que chaque personne de mon entourage proche apprit ma grossesse bien avant mon annonce officielle. La prochaine fois donc, je ferais les choses beaucoup plus simplement : à la confirmation de ma grossesse par la prise de sang, j’avertirais tout le monde et ma vie sera beaucoup plus simple. Halte aux satanés conseils des livres de grossesse qui préconisent d’attendre les trois mois réglementaires pour l’annoncer….

 

Après cette étape il y eut le souci de l’annonce de ma grossesse à mes amis.

Je précise que 90% de mes amis sont « No kid ». J’étais tourmentée par des questionnements aussi saugrenus que : « Que vont-ils penser de moi ? Comment me verront-ils maintenant ? Vont-ils prendre cela comme un caprice de jeune fille ? Vont-ils penser que je vais devenir vieille et inintéressante ? Cela va-t-il les éloigner de moi ? ». Ce fut alors un supplice de leur annoncer la nouvelle. J’ai retardé l’échéance trouvant chaque jour une nouvelle excuse pour ne pas le faire. Puis j’ai prit sur moi et leur ai annoncé un par un tout doucement en marchant sur des œufs.

 

 

Publié dans Grossesse Plume

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article