Assignée à résidence avec des plum's malades...

Publié le par A la mère si

 

 

Bon, en début de semaine je vous ai raconté ma tragédie personnelle face à ma non-résistance à l'alcool, causée par mes 2 grossesses et mes 2 allaitements (puis mon passage à la trentaine peut-être...). Je vous ai raconté comment 2 paracétamols me sauvaient la mise quand j'avais l'outrecuidance de porter à ma bouche deux verres de vin.

 

Bon, bein, là j'ai bien envie de vous raconter comment le paracétamol ME sauve la vie depuis 3 jours, 3.....interminables jours et 3 nuits que les plum's sont malades. Enfin, malades, surtout la plume, parce que le plumeau il a eu un mini rhume pendant 2 jours et comme c'est un être humain de sexe masculin un bébé de seulement 3 mois et demi, il en rajoute un peu des caisses pour se faire cajoler 24/24.

 

octobre-238.jpg

 

Lundi soir, je me couche après avoir écrit ce fameau post où au passage, je me la raconte franchement avec un plumeau qui s'enquille 15 heures de sommeil d'affilée (et me donne la possibilté de boire 2 verres pour accessoirement les regretter très fort le lendemain).

Je rejoins donc mon lit à minuit. A 1 heure le Plumeau avec sa douce voix stridente me fait comprendre que je dois rappliquer illico presto dans sa chambre. Il est chaud, il est grognon, il toussotte et surtout il réclame son Happy Meal son repas lacté. 


Puis, régulièrement il me joue l'Acte III, scène IV afin, au choix de tétouiller, manger, avoir un calin.

 

Bref, je passe une nuit pitoyable, mais bon, je suis une jeune mère et ça fait partie du pack avec les douleurs, les kilos, les tranchées, les yeux de panda.

 

Plume, elle, décide de faire une grasse mat' de ouf jusqu'à 7h30 (allez-y riez, soyez sans pitié). Elle se réveille brûlante, les yeux embrumés, la tête en vrac.

 

Avec la père formant on décide de faire un tir groupé pour une visite chez le médecin. Sauf que j'ai un rendez-vous chez la sage-femme et qu'il devra aller chez le généraliste seul avec nos greffons (et dire que je vais rater les discussions de salle d'attente qui me sont si chères).

 

Et moi, pendant ce temps, je me lamente, parce qu'on a un déjeûner prévu depuis très longtemps avec ma cop's Betty et les enfants et que j'ai bien l'impression que c'est compromis.

A 10h, le verdict tombe : otite et rhino pour plume et un bon rhume pour Plumeau. Je ne peux donc pas aller chez Betty. Quand elle me dit qu'elle avait fait des cupcakes, j'ai envie de chialer, bitch d'otite va !

Quand elle m'envoie la photo des cupcakes, je prend un rdv pour une ligature des trompes, je pense très fort à mon régime en me disant qu'avoir des enfants ça évite parfois quelques calories, mais je chiale quand même parce que je passe à côté de ça :

 

cupcakes.JPG

 

Et que depuis mardi, je me demande si une  otite ça ne peux pas te retourner les méninges d'une enfant de 3 ans, habitudellement facile. Parce que hier a été classée journée de la loose avec Plume comme principale instigatrice.

 

Je vous jure, pendant plusieurs heures je me suis demandée, si l'inflammation des oreilles ne s'était pas étendue au cerveau. En vrac, elle a tenté des trucs comme :

 

-Faire de la GRS sur le canapé.

 

-Crier "Vive la tarte aux fraises" dans les oreilles de son frère alors qu'il était encore en train de boire.

 

-Vouloir faire un calin à son frère puis le gratifier d'un massage thai digne de son nom.

 

-Vouloir regarder 15 fois de suite le même épisode de Tchoupi.

 

-Téléphoner à son grand-père maternel pour lui souhaiter son anniversaire et brailler dans le combiné : "Tu es un dragueur !" (mais où a t-elle appris ça?).

 

-Fêter 4 jours de suite en grandes pompes l'anniversaire de sa poupée préférée Laura en étalant toute la dinette, tous les ballons de baudruches, tous les playmos, toutes ses poupées dans l'entrée de la maison. Parce que ça doit se fêter là et pas ailleurs... OMG, j'ai pas hâte qu'elle se marie la Laura.

 

-Ebouriffer les poils du chat pour lui dire ensuite qu'il devrait mettre une barrette.

 

-Prendre sa fourchette pour un pinceau et étaler sa purée sur toute la table.

 

-Vouloir bercer son frère dans son transat et finalement lui faire découvrir les joies de Space Mountain.

 

 

Je n'ai pas besoin de vous préciser que le soir j'ai pris une grande bouffée d'oxygène après lui avoir dit bonne nuit et enfin fermé la porte de sa chambre.

 

Le père formant est arrivé à 20h30. Je lui raconte ma journée (dans  le but de recevoir de la compassion, faut bien l'avouer). Et là, il me réponds "Bah, c'est bien, tu vas avoir plein de choses à raconter sur ton blog". Euh, vous imaginez bien que je suis moyennement convaincue par son lot de consolation.

 

Et puis pour couronner le tout, la nuit dernière a été classée Grosse nuit de la loose grâce au Plumeau :

 

Parce que le Plumeau, il commençait déjà à craquer son body pendant la journée.

 

Du genre à pousser des petits cris aigus pour appeller sa soeur afin qu'elle joue avec lui (c'est vrai elle est si drôôôôôle aujourd'hui).

 

Mais bon, Plume quand elle n'est pas dispo elle, elle sait le remballer proprement et sans pitié. Alors qu'elle rangeait ses cubes, il lui balance son petit cri et elle lui réponds : "Tu attends Plumeau ! Il y a un temps pour tout, y'a un temps pour ranger et un temps pour jouer avec son frère". 

C'est qu'elle en a d'la répartie la p'tite...

 

Et le Plumeau il n'a pas bronché, j'me dis aujourd'hui que j'aurai dû lui resservir cette nuit cette bonne réplique.

 

Oui, parce que voyez vous, hier soir, je me suis endormie à 9h30 (étonnant, non?).

 

Et qu'à 2 heures le plumeau il a estimé que 4h30 de sommeil c'était suffisant pour sa reum et il a poussé des grognements qui veulent dire : "Ramène ta poitrine, j'ai la dalle".

 

Enfin, c'est ce que je croyais parce qu'en fait cet escroc, il n'avait pas vraiment la dalle, il avait juste besoin d'un sein pour se rendormir. Oui, juste ça, mais toutes les heures environ... Et comme une bleue, je me suis faite avoir.

Dans un demi-sommeil je lui ai donné à chaque fois, j'ai joué à la maman-doudou (et j'aimerais vraiment que le doudou joue à sa mère, il faut absolument que je recommence l'opé soutif).

 

Voilà comment le plumeau de même pas 4 mois, m'a escroqué, a joué de ma fatigue, a ruiné ma nuit... Jusqu'à 6h, heure à laquelle j'ai fait un truc de ouf : J'ai réveillé le père formant un quart d'heure avant son réveil (et j'ai ainsi ruiné toutes mes chances d'agrandir la famille plum's un jour).

Je lui ai demandé de s'occuper du greffon un p'tit quart d'heure, le temps d'une micro-sieste pour moi. Je l'entends dire à son fils : "Bah, alors, qu'est ce qui se passe mon p'tit bébé", là je me dis que c'est foutu pour ma micro-sieste. Mais non, le pater familias a agit ! Il lui a expliqué la vie en quelques mots, l'a recouché et il s'est rendormi jusqu'à 9 heures (le plumeau pas le père formant).

 

Ca tombe bien, parce que moi pendant ce temps chuis allée me commander une palette de paracétamol, décidemment j'vais dev'nir accro...

 

Bref, être celle qui possède la poitrine c'est pas vraiment le bon plan parfois. Parce que j'ai l'impression de lui activer le réflexe de Pavlov quand il est à moins de 20 cm de moi.

 

Alors cette nuit c'est décidé, je prends des mesures :

 

Je feinte et je m'asperge d'eau de cologne super forte, pour masquer mon odeur de lait, ouais on est prêts à tout pour sauver quelques heures de sommeil quand on est multipare...

 

Et puis aussi, je compte bien lui servir la réplique de Plume : "NON PLUMEAU, IL Y A UN TEMPS POUR TOUT, UN TEMPS POUR DORMIR ET UN TEMPS POUR PRENDRE SA MERE POUR UN DOUDOU".

 

D'autant plus que depuis quelques temps, le Plumeau il a trouvé son pouce, ça pourrait l'aider à se rendormir tout seul la nuit... Mais non, il a décidé que le pouce était au sein ce que la nicorette est à la clope.... Et comme tous les camés, parfois, il replonge.

 

Attention, demain sur Facebook, Vous saurez si mes mesures ont  été fructueuses.....ou pas.

 

 

 

 

Publié dans Maternité Plume

Commenter cet article

NiouzMum 04/12/2012 09:55

Rho j'étais passée à côté de ce billet pourtant extra et qui m'a bien fait rire (pardon), merci d'avoir mis le lien dans ton billet du jour !

Sab 12/11/2012 14:46

oh la comment je me reconnais dans ce post. sauf que moi ils sont 4 et on tous decidé de tomber malade pendant les vacances, histoire qu'il y est tout le monde a la maison a géré en meme temps et
mon petit greffon lui a 14mois. comme norzem j'ai des cernes une horreur.
mais je pense qu'on devrait avoir des prix pour le paracétamol quand on est maman. lol

A la mère si 13/11/2012 22:30



Oh lala ! 4 petits malades en même temps pendant les vacances : une horreur. Je n'imagine même pas ton état !



Norzem 09/11/2012 14:41

Les nuits de sommeil coupées par un bébé qui crie famine ou qui crie "ah moi le néné doudou de maman!", je connais... et ce depuis 11 mois.
Je t'envoie même pas la photo de mes cernes, t'aurais l'impression d'avoir Pandi-Panda devant toi.

A la mère si 12/11/2012 22:14



Ma pauvre, 11 longs mois, je t'envoie des cargaisons de courage (et d'anti cernes, si tu veux !)



Madame Ordinaire 09/11/2012 10:49

Elle m'a fait bien rire ta petite Plume mais j'imagine que tu devais trouver ça beaucoup moins drôle!! En tous cas ils sont adorables sur la photo!

A la mère si 12/11/2012 22:13



Oui, sur le coup je trouvais ça beaucoup moins drôle et puis l'écrire m'aide à prendre du recul...


Et merci pour le joli compliment !



AmélieEpicétout 09/11/2012 10:19

Oh merde j'espère que les prochaines nuits (et journées d'ailleurs) ont été meilleurs. En tout cas tu ne m'en voudras pas mais je me suis bien bidonnée. Ton homme est un philosophe lol

A la mère si 12/11/2012 22:12



Oui, les journées suivantes ont été mailleure (enfin surtout aujourd'hui avec la rentrée )


Oui, le père fo est un très très grand philosophe !