Celle qui a failli pleurer en visitant l'école maternelle de sa fille

Publié le par A la mère si

Grand moment d'émotion, vendredi soir quand nous sommes allés visiter l'école maternelle de notre Plume. Le père formant était très fier et impatient, moi j'étais inquiète et incrédule. Notre Plume déjà à l'école en septembre... Bon, elle va avoir 3 ans cet été, d'accord....

 

Comme le père formant aime arriver en avance, nous étions ... en avance. Nous avions rendez-vous à 16h30, heure de sortie des classes et avons eu tout le temps de contempler les autres parents.

Je n'avais alors pas hâte de me retrouver parmi eux l'année prochaine. Et puis, qu'est ce qu'on se raconte avec les autres parents devant l'école? Je ne sais pas moi, il faudra m'apprendre...

 

L'atsem a ouvert le portail, les parents se sont approchés de la classe, nous les avons vu récupérer leurs joyeux bambins.

Il y avait dans cette école une odeur, une ambiance qui n'était pas sans me rappeller celle de mon enfance. Celle où la première année j'ai passé mon temps à pleurer en attendant que ma mère vienne me chercher. Oui parce qu'en fillette hypersensible que j'étais je ne me sentais pas bien à l'école maternelle. Evidemment, je ne le dis pas à la plume et m'efforce de penser que ce sera différent pour elle.

 

 

Nous avons été accueillis par l'instit et par l'Atsem (je la connais elle est douce et compréhensive et ça ce n'est pas pour me déplaire !). L'instit quant à elle, à une autoritée très naturelle, elle en impose beaucoup ! Le fonctionnement nous plait bien, c'est très familial, il n'y a qu'une classe : un double niveau petite et moyenne section. Les autres sont dans l'école primaire, 500 mètres plus loin. Ca aussi c'est rassurant, elle ne sera pas perdue dans une jungle de 500 élèves.

 

ecole.jpg

 

En mère protectrice que je suis, j'ai tout de suite demandé : "Est-ce que c'est grave si elle ne vient que le matin au début?". La réponse me satisfait bien: "Non, non, pour les petits l'après-midi c'est sieste et récré". Cette info n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd croyez-moi ! L'année prochaine je serai à la maison jusqu'au mois de mai (je prends 6 mois de congé parental) et compte bien profiter de mes deux enfants à la maison (et puis ça m'arrange bien de ne pas courrir pour ramener ma fille à 13h30 et réveiller le bébé par la même occasion...).

 

 

Quand nous sommes repartis de cette visite,  je me suis retournée pour jeter un dernier coup d'oeil à cette classe dans laquelle elle fera ses premieres expériences d'indépendance. Observant ce monde de contraintes, de règles, d'évaluation, de comparaison, observant ces enfants qui n'avaient pas l'air d'être tendres entre eux... Pendant que le père formant racontait à sa fille à quel point ça allait être formidable tous les bons moments qu'elle allait passer ici.

 

Merci le père formant, parce que moi la boule dans la gorge m'aurait empêché de le faire... Et puis aurais-je été crédible?

 

Bon maintenant c'est l'heure de me préparer pour aller à mon échographie. Ouf, il me reste encore 3 ans avant de devoir envoyer ce bébé dans la fosse aux lions !

Publié dans Maternité Plume

Commenter cet article

Madame Ordinaire 27/03/2012 12:57

J'ai eu moi aussi cette boule dans la gorge lorsqu'il a fallu passer le cap de la rentrée en maternelle. Étrangement, je l'avais mieux vécu à ses débuts en crèche... Cela ne fait que quelques
semaines qu'elle reste à la cantine et à l'école l'après-midi car, en mère poule que je suis, j'ai toujours favorisé son moment de repose l'après-midi qui (égoïstement aussi) me garantissait des
fins de journées paisibles.
Tu as encore le temps avant que Sepembre arrive et puis de toute façon, ils s'en sortent toujours mieux que ce que nous imaginons!

A la mère si 28/03/2012 15:11



C'est vrai, ils s'en sortent souvent mieux que ce que nous pensons !


Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir de savoir que je ne suis pas seule à appréhender cette étape!


 



Madame Moustick 27/03/2012 12:56

Comme je te comprends, quand le moustizèbre est rentré à l'école, il était tellement heureux que je n'ai pas pleuré. Je te souhaite que cela se passe de la même manière.

A la mère si 27/03/2012 14:25



Si seulement ça pouvait se passer de la même manière que Moustizèbre....


Merci pour ton commentaire réconfortant, en tout cas !



C-cilou 26/03/2012 13:32

Moi aussi, 'jai été très émue lors de la première rentrée de ma fille (qui n'avait encore que 2 ans et 7 mois, précisément!), mais finalement, comme ça se passait tellement bien, nous l'avons mis à
la cantine et à l'école toute la journée dès le mois de novembre, ce qui m'a permis d'avoir des matinées plus cool, non conditionnées par le fait d'aller chercher ma fille dès 12h en pleine sieste
du loulou. ET accessoirement de faire plus de choses pour moi (serait-ce du ménage!). Et accessoirement de ne pas péter un plomb pendant mon congé parental !

A la mère si 28/03/2012 15:12



C'est vrai que ça me laissera du temps pour m'organiser avec le bébé, il faut voir les choses sous cet aspect, tu as raison !