De l'amitié..... et de l'amour maternel

Publié le par A la mère si

Très récemment, une de mes amies a été confrontée à une atroce épreuve, la perte d'un être cher, très cher : Sa maman.

 

Cela faisait quelques temps que je pensais beaucoup à elle, accompagnant sa mère dans cette souffrance, la sachant condamnée par la maladie.

 

Je n'ai pas su avec quels mots la réconforter. Parce qu'il n'y a pas de mots pour cela. J'ai simplement su lui signifier ma présence, lui proposer mon écoute, lui assurer mes pensées. C'est une amie très chère, si chère qu'elle a remercié chacune des mes toutes petites intentions, toutes petites soient elles.

 

Hier, sur mon statut facebook, j'ai parlé de mes tout petits soucis et les ai mis en opposition avec l'épreuve terrible qu'elle vivait. Afin de souligner que c'était bien insignifiant comparé à son épreuve à elle si dure, si atroce, si intense. Elle a pris soin de s'enquérir de mes micros soucis.Quand je lui ai répondu qu'ils n'étaient rien comparé aux siens, elle m'a signifié que les miens avaient aussi leur importance. Existe t-il des personnes plus altruistes, tolérantes, attentionnées qu'elle?

 

Je ne sais pas ce que je peux faire pour elle... Je ne sais pas si je peux imaginer l'intensité de sa douleur. Je ne sais pas ce qui pourrait rendre cette souffrance plus supportable. En pensant à elle, des frissons parcourent mon dos, mes yeux s'emplissent de larmes. Mais rien, rien de ce que je pourrais faire ou dire ne saura atténuer le poids de cette perte qu'elle portera à jamais.

 

Le lendemain, j'ai appris qu'une autre amie attendait son premier enfant, j'ai été folle de joie. J'ai aimé partager avec elle ce bonheur de la promesse d'une naissance.

 

J'ai été interpellée par les émotions contradictoires qu'on pouvait ressentir face aux événements de la vie de nos proches.

 

L'une vit un deuil terrible, l'une des plus grandes souffrances de sa vie.

L'autre vit l'expérience de la maternité, l'une des plus grandes joies de sa vie.

 

Je ne sais pas si je suis l'amie qu'elles auraient voulu avoir dans ces situations, mais une chose est sûre. Je ressens autant de peine pour l'une que de joie pour l'autre.

Je ne pensais pas avoir à faire à des sentiments aussi paradoxaux en cette même période.

 

Aussi, aujourd'hui, j'ai mesuré la chance d'avoir une mère si présente, si aimante, toujours là, quoique je fasse, quoique je dise. Et pour preuve, elle est venue me voir au théâtre et alors que je suis une piètre comédienne,  elle m'a dit : "Bravo, c'était parfait, tu es vraiment faite pour ça....". Le pire : Elle le pense vraiment.

Je sais aussi que j'agirai de la même façon avec chacun de mes enfants, parce que je l'ai déjà dit, l'amour maternel est une came très forte qui te transporte très loin.

 

 

amitie.jpg

 

Ce soir, toutes mes pensées vont vers toi, V.

 

 

Publié dans Un peu de moi....

Commenter cet article

NiouzMum 29/11/2012 06:27

En venant voir ta réponse je m'aperçois que mon (trop) long commentaire a été tronqué ;(
Je disais encore beaucoup de choses mais surtout toutes mes pensées à ton amie qui vit cette épreuve difficile et félicitations à ton autre amie qui porte la vie, et j'espère que tes soucis à toi
vont en s'arrangeant.

Norzem 28/11/2012 15:34

Tu vis des émotions différentes et paradoxales en même temps pour deux amies différentes, ce qui fait de toi une bonne amie.
Dans "amie", il y a "aimer" et c'est ce que tu fais : tu aimes une amie dans la souffrance en lui témoignant ton soutien, en l'accompagnant dans sa douleur,
et tu aimes une autre amie en lui témoignant toute ta joie de sa maternité ; tu l'accompagnes joyeusement dans ce nouveau bouleversement.

coiffures 28/11/2012 01:41

cette article est très émouvant, effectivement dur de trouver les mots dans ces conditions

A la mère si 28/11/2012 21:59



Exactement ! Et champagne pour ton premier commentaire ici, merci !



Maman psychomot 28/11/2012 00:24

Touchée ( mais pas coulé !!) ...être là pour ceux et celles qu'on aime...être là pour ceux et celles que les autres négligent...c'est quand on donne gratuitement de l'amour et de l'attention qu'on
en reçoit le plus ! La beauté de l'amitié !! Plein de pensées positives pour ton amie et pour la Plum'family ( ou la Plum'team...j'hésite !)

A la mère si 28/11/2012 21:59



Tu es ma meilleure donneuse de surnoms de blogs, tu as les droits d'auteur pour "Plum's", et là et bein, "Plum' family" c'est validé. Y'avait "La mère si family", mais bon, non.


Et merci pour cet agréable commentaire ! Je devais te faire un retour sur le spot de mercredi. J'ai écrit un billet lundi et les autres blogueuses en ont fait aussi, tu as dû les lire...



Madame Moustick 27/11/2012 22:19

Toutes mes condoléances à ton amie et à sa famille.
À travers ce que je lis, je pense que tu es une très bonne amie qui est là quand il le faut dans la joie et dans la peine.

A la mère si 28/11/2012 21:55



Dame Moustick, tes commentaires sont toujours aussi adorables et touchants ! Mais, j'aurais dû te voir mercredi, te faire un gros hug !