La Valse des hormones

Publié le par A la mère si

Depuis de nombreuses années, j'ai l'impression d'être complètement dépendante de mes hormones.

 

Des migraines carabinées en début et en milieu de cycle. Des contraceptions hormonales qui les unes après les autres, m'ont fait vivre de nombreux désagréments (fatigue, troubles de l'humeur, malaises, nausées...).

 

Alors vous imaginez bien que pendant la grossesse elles ne me laissent pas tranquille non plus... J'ai d'abord (et comme vous toutes !) valsé avec la fameuse progestérone qui m'a donné d'irrépressibles envies de dormir les 3 premiers mois ainsi que des nausées épouvantables. Il parait que les oestrogènes ne sont pas pour rien non plus dans tous ces déboires. Heureusement la progestérone et les oestrogènes on s'en débarrasse à l'accouchement ce qui permet d'être un peu plus vaillante pour s'occuper de son bébé !

 

 

Et puis heureusement j'ai valsé avec l'Ocytocine mon hormone préférée, celle de l'attachement, celle qui m'a  littéralement transportée depuis mon accouchement et pendant les 6 premiers mois de ma fille grâce à l'allaitement. Et j'avais l'impression d'en sécréter encore après vu comment l'état de lévitation dans lequel je me trouvais chaque fois que j'étais en présence de ma plume.

J'ai eu la chance de valser fréquemment avec la prolactine qui permet la production de lait.....Jusqu'à ma reprise du travail, où je ne sais pas pourquoi mais tout à coup : plus rien, je pense que ce qui se passe dans son esprit intervient énormément dans la production d'hormones...


fatiguee.jpg


Alors pourquoi être aussi dépendante des hormones ?

Et tant qu'à y être serait-il possible de trouver le bon dosage une fois pour toute (de l'ocytocine à vie, je ne suis pas contre !).

 

Bref, vous l'aurez compris, ch'uis trop hormonale comme fille !

Publié dans Grossesse Tétard

Commenter cet article