MENACE SUR LA GRATUITE DE l'IVG

Publié le par A la mère si

Vous avez bien entendu parler du scandale de la semaine, Marine Le Pen parle de dérembourser l’IVG…

 

Et voici la suite de mon article des « vendredis intellos » :

 

Les chiffres me laissent penser que ce qui pose problème au FN ce n’est pas une question de coût mais plutôt d’éthique ou encore une fois de « taper » sur les classes les plus pauvres, car si on regarde les chiffres : 

 

Aujourd’hui, en France pour 800 000 naissances, 222 000 avortements ont été pratiqués, soit 15 avortements pour 1000 femmes.

 

Le cout moyen annuel de remboursement de l'avortement est entre 36 et 40 million d'euros (soit à peut près 0,75 centimes d'euros par personnes en France) On est d'accord qu'il suffit d'une seule fois pour qu'une femme tombe enceinte.

 

On est aussi d'accord que pour attraper un cancer en fumant ou en buvant, il faut bien plus qu'une cigarette et bien plus qu'un verre. Pourtant des gens fument énormément et boivent énormément en toute connaissance des risques et ce, sur plus de dix ans (temps à peut près moyen pour se voir déclencher un cancer). Le cancer coute (juste pour le traitement, donc sans compter les allocations....) plus de 4 milliard d'euros par an. Et on sait qu'un quart des cancers sont provoqués à cause de l'alcool ou de la cigarette. Alors? On arrête de rembourser ceux qui ont un cancer parce qu'ils ont été irresponsables??? Ce serait tout aussi scandaleux, on est bien d’accord.

 

On regarde aussi d'autres chiffres : On sait que la contraception marche a peut près entre 99 et 98,5% selon les moyens utilisés et la façon de l'utiliser. Il y a 1,43 femme pour cent qui ont recourt à un avortement dans une année. Comment font celles pour qui la contraception n’a pas fonctionné, elles seront obligées de payer pour avoir recours à l’IVG ?

L'action doit se faire au niveau de la prévention et de l'aide à l'accès à la contraception ! Depuis quelques années de nouveaux moyens de contraception sont sur le marché (implant, patch, anneau…) mais ne sont pas encore assez connus ni proposés par les médecins.

 

Et puis comme à chaque fois si la gratuité de cet acte est supprimé, une telle loi ferait que les classes les plus pauvres devraient garder l'enfant (ce qui entrainerait une hausse de la précarité pour ces familles...) alors que les classes les plus riches pourront payer l’IVG. Encore une inégalité basée sur les différences de moyens financiers...

 

Donc ce choix doit rester libre et remboursé.

 

simone-veil.jpg

 

                                                                      Photo empruntée au "Journal des femmes"

 

 SIMONE JE TE LOVE, LOVE, LOVE, LOVE !

Publié dans Vendredis intellos

Commenter cet article

Petits diables 13/04/2012 22:12

Parfois la société menace de régresser, parfois si on n'y prend pas garde, elle régresse pour de bon.

Muuuum 09/03/2012 16:30

je suis tout à fait d'accord avec toi, battons nous pour que ces droits là deviennent des évidences que PERSONNE ne puisse remettre en cause. Merci à toi et à Simone Veil et à toutes celles qui se
sont battues et se battent pour que les mentalités changent et que les femmes obtiennent la pérennité de ces droits fondamentaux partout dans le monde

A la mère si 13/03/2012 14:59



Merci bcp pour ce comm Muuum, "le merci à toi et à Simone Veil" m'intimide un peu! Moi et son nom l'un à côté de l'autre!


A bientôt