Mon ancienne vie de nullipare

Publié le par A la mère si

Vous aussi vous vous demandiez ce que vous faisiez avant d'avoir des enfants?

 

C'est le lot de tous les jeunes parents...

 

Parfois j'essaie de me souvenir, et ce n'est pas trop difficile :

 

Je sortais beaucoup, énormément, j'avais une vie sociale riche. Je ne connaissais jamais l'heure à laquelle j'allais rentrer. Ni le taux d'alcoolémie dans mon sang le lendemain matin. Bref, j'avais la cuite facile, j'aimais brailler des absurdités dès que mon taux était supérieur à 2 grammes et j'étais bien aidée par une joyeuse de bande pochtrons invétérés...L'apéro commençais à 17h et finissais à 5h, le lendemain.

J'étais parfois exubérante, ça ne me dérangeait pas d'aborder des inconnus pour entretenir des discours tout à fait incongrus. J'avais la connerie facile.

 

J'avais toujours un sac de fringues et ma trousse de toilette dans ma voiture de gonzesse, car on ne savait jamais où on allait dormir. Ca nous arrivait même de louer une chambre d'hôtel à 10 bornes de chez nous pour ne pas avoir à reprendre la voiture.

 

J'allais en cours sans avoir dormi, j'allais au travail en ayant fait une nuit de deux heures.

 

alcoolo.jpg

 

Je passais ma vie au téléphone, j'avais des factures de mobile qui correspondaient au salaire moyen d'un ouvrier polonais.

 

Je refaisais le monde, j'avais un avis sur tout. J'avais des certitudes et des préjugés.

 

Je m'offrais des supers week-end et mangeais des pâtes tout le reste du mois.

 

Je n'étais jamais seule, ou presque.

 

Avec mes pochtrons de potes on mangeait au restau un peu comme à la cantine. On faisait la bise à toutes les personnes présentes des bars où on allait.

 

Mes copines n'avaient pas d'enfants, d'ailleurs, elles ne les aimaient pas vraiment.

 

Je me moquais des monospaces, des breaks, des vacances en mobil-home sur la côte, des courses le samedi chez Carrefour.

 

Depuis, heureusement, j'ai revu mon cadre de références, ma façon de vivre, de penser, d'exister. Parce que depuis, j'ai rencontré le père formant et puis j'ai décidé d'avoir des enfants aussi...

 

 

 

Publié dans Un peu de moi....

Commenter cet article

sylvie 08/10/2012 11:23

belle remise en question, bravo pour ton changement de cap !

A la mère si 09/10/2012 00:26



Merci beaucoup, ce fut un vrai changement de cap, oui !!!



FoxyMama 24/06/2012 17:12

J'ai failli chialer le jour ou on a acheté un break! chouette billet, ça me rend nostalgique de cette même période

A la mère si 26/06/2012 22:04



L'achat du break, c'est comme sa première fois, comme dire au revoir à sa vie de jeune fille, quoi!