Mon cher têtard, ménage mon corps il pourrait encore te servir

Publié le par A la mère si

  mai-2012-442.jpg

 

Bon, il faut bien l'avouer, cette deuxième grossesse n'a pas toujours été facile. En ce moment tout va très bien mais j'ai eu une période assez difficile il y a une dizaine de jours. Je n'était bien ni allongée, ni debout, ni assise. Je ne savais pas comment trainer ce pauvre corps tout alourdi. J'avais chopé des contractures musculaires, j'ai eu des vertiges, de nombreux reflux, beaucoup d'oedème et le manque de sommeil me mettait d'une humeur de bull dog !

 

J'avais envie d'hurler, j'ai annoncé au père formant que pour cet accouchement j'allais brailler comme un putois et que j'avais décidé de commencer tout de suite. J'ai aussi déclaré vouloir me faire ligaturer les trompes, mais ça c'est une autre histoire .... Et puis je fais ce que je veux, c'est mon corps !

 

Ca a duré 3 ou 4 jours puis tout est rentré dans l'ordre, j'ai retrouvé ma mobilité, mon sommeil et ma bonne humeur. Cette phase m'a même permis de repartir plus déterminée pour ce dernier mois de grossesse (parfois même je me dis "Profites, il y a plein de bons côtés dans la grossesse que tu pourrais regretter ensuite...).

 

Voilà, me voici plus motivée que jamais, de nouveau bien dans ce corps au format XL ! Pourvu que ça dure car j'aurais encore besoin de ce corps un p'tit moment je crois, cher têtard (le père formant aussi mais ça c'est une autre histoire...) ! 

 

Cette phase ressemble étrangement à celle décrite pendant l'accouchement par Clem la Matriochka dans les vendredis intellos.... Une phase dans laquelle on a l'impression de perdre pieds pour mieux revenir ensuite.

 

Existe t-il donc une phase de désespérance en fin de grossesse comme il y en a une pendant l'accouchement ?

Avez vous une expérience similaire à celle-ci?

 

Publié dans Grossesse Tétard

Commenter cet article

Vaallos 19/06/2012 23:03

J'ai eu des moments "chatte qui sort les griffes" où il valait mieux ne pas m'approcher, et d'autres où j'étais complètement amorphe. Assez étrange :P Je me demande si ça sera pareil pour une
deuxième grossesse, tiens :)

A la mère si 21/06/2012 16:47



Ah , les grossesses sont assez différentes même pour une même femme (malheureusement pour moi car celle de Plume était beaucoup plus facile, enfin j'étais mobile, je ressemblais moins à un
culbuto, quoi, du coup ça aide aussi !)



maman est occupée 14/06/2012 16:36

Je suis passée par là aussi, vers la fin de mes grossesses, je ne supportais plus rien, tout particulièrement mon physique de baleine.

A la mère si 14/06/2012 20:51



Oui le corps de culbuto ça n'aide pas !



FoxyMama 14/06/2012 15:13

Pour la première j'en avais vraiment raz le bol à la fin, pourtant je n'ai vécu "que" 6 mois de grossesse, n'ayant pas capté etre enceinte avant le 3° mois. Par contre, la deuxième je l'ai savouré
car je savais que c'était la dernière. Je me suis chouchoutée et je n'avais pas trop hate.

A la mère si 14/06/2012 20:49



Moi c'est pour Plume que je n'avais pas hâte, je n'avais pas profité du début, je voulais donc savourer la fin...Et puis elle est arrivée en avance.


Là ça va mieux ms j'ai eût une phase difficile !



Norzem 14/06/2012 14:24

J'ai eu moi-même cette phase, à 7 mois et demi je crois, la phase "j'en ai maaaarre", "je suis grosse", "c'est ta faute", "plus jamais de bébé!", etc.
C'est arrivé plus tôt que toi visiblement mais c'est normal, moi je suis pas foutue d'aller plus loin que 8 mois et une semaine de grossesse!
Allez, courage jusqu'à la fin...

A la mère si 14/06/2012 20:48



Oui c'est exactement ça que j'ai ressenti ! Bon ça va qd même mieux maintenant, c''était peut-être une phase nécessaire !



JuneRose 14/06/2012 10:33

Alors, je vais être très honnête: j'ai détester toute ma grossesse!
A tel point qu'au 8ème mois, comme la BusinessBabyGirl était méga grande, que j'avais méga mal au dos, que je ne pouvais plus respirer dû à une rhinite de la femme enceinte, j'ai accouché par
césarienne.

A la mère si 14/06/2012 20:46



Ah, en voilà un msg qui me rassure ! On ne dis jamais ces choses là ! Merci !