Mon petit plumeau a 1 mois

Publié le par A la mère si

Un mois, 31 jours, 31 nuits.

 

Aout-2012-279.jpg

 

Ce fut à la fois court et puis très long aussi... Parce que les débuts n'ont pas été faciles. Parce que la rencontre ne s'est pas produite comme nous l'aurions souhaité, parce que j'ai longtemps eu l'impression d'être passée à côté de cette naissance, sans être passée à côté de la souffrance et la douleur.

 

Et puis, les jours ont passé, mon coeur s'est vu allégé de tous les regrets, toutes les rancoeurs liées aux malchances autour de cette naissance.

 

Je me sens aujourd'hui plus sereine, plus apaisée pour enfin profiter de ce nouveau né, savourer chaque instant, caresser sa peau, renifler son odeur si tendre, le dévorer des yeux, se dire que ça ne pouvait être que lui que nous attendions depuis des mois, qu'il est identique à tout ce que nous avions imaginé.

La relation a été plus longue à se mettre en place qu'avec la Plume mais je peux aujourd'hui dire que je suis complètement sous son charme, qu'il me manque quand il dort trop longtemps (si si, je vous jure !), que je passe du temps à l'observer dormir parce que décidemment, il est vraiment trop canon !

 

Ca fait 31 jours que je mesure combien j'avais déjà oublié ce que pouvait être un nouveau né :

- Sa taille minuscule, qui me fait remarquer chaque jour combien Plume a grandi, combien elle est immense, comparé à lui.

- La douceur de sa peau, son odeur si particulière.

- Ses mimiques si attendrissantes pendant son sommeil.

- La façon de bouger ses mains en permanence, de les observer comme s'il venait chaque jour de les découvrir.

- La voracité dont il fait preuve quand il n'a pas mangé depuis plusieurs heures... Cette façon de se tortiller et de secouer la tête en cherchant désepéremment un sein auquel se vouer !

- Les pleurs stridents pendant les angoisses du soir ou en cas de grosse faim.

- Le pouvoir apaisant de l'écharpe de portage.

- Le pic de croissance des 3 semaines où comment donner 155 têtées en 48 heures.

- La fréquence de remplissage de ses couches ainsi que l'effet laxatif d'une couche propre : 8 fois sur 10 à peine est-il changé que nous n'avons pas le temps de nous éloigner de la table à langer, il faut de suite recommencer l'opération...

Je le soupçonne d'avoir négocié des actions chez Pampers in utéro... Ce syndrome se manifeste t-il chez tous les nourrissons !!!???

 

Il y a aussi des choses que nous n'avions pas connu quand Plume ne faisait que 55 cm :

- La relation frère/soeur et cette nouvelle complicité. Plume ne peux plus se passer de la présence de son frère et elle redouble d'inventivité pour pouvoir le garder en permanence dans son champ de vision.

Nous découvrons aussi son désir d'établir une coalition contre ses parents avec lui, à base de "Hein, Plumeau, je ne suis pas obligée de manger mes carottes !", "Hein, Plumeau, on  ne va pas aller se coucher maintenant !" et la dernière en date "Hein, Plumeau, on va avoir une petite soeur plus tard !".

- Nous avons découvert le pouvoir magique de la couverture miracle Red Castle, à peine emmailloté il s'apaise et s'endort... Nous étions assez sceptique au départ et nous sommes aujourd'hui plus que convaincus.

- La capacité d'un bébé garçon à arroser de pipi ses parents pas tout à faits préparés à cette pratique !

- L'envie de choper le don d'ubicuité afin de pouvoir habiller/donner la doucher/jouer avec la grande tout en donnant une têtée/le bain/calinant le petit !

- L'envie de voir son bébé grandir afin de pouvoir davantage communiquer avec lui et se délecter de la relation entretenue avec sa soeur.

 

Il y aura encore des tonnes de choses à découvrir, à observer, beaucoup de sourires, de découvertes, d'émerveillement, de fatigue, d'énervements et enfin beaucoup de joies parce que ça faisait longtemps qu'on attendait ça...

Publié dans maternité plumeau

Commenter cet article

Norzem 11/08/2012 22:28

déjà un mois... la relation entre Plume et Plumeau va être à la fois attendrissante, belle, touchante, mais aussi désespérante (quand, à 8 mois tu réalises que ton "bébé" fait autant le pitre que
la grande...), et bien sûr énervante, parfois.
Plein de bonheur en compagnie de ce petit Plumeau, et profite bien de tous ses progrès et changements qui s'opèrent trop rapidement.

A la mère si 17/08/2012 17:25



Oui, déjà un mois, même si ce n'était pas tjrs évident, il est passé très vite !



Mlle Toutouille 11/08/2012 12:02

OOouuuh ces ptits pieds, on en mangerait. Joyeux un mois a cette petite merveille

A la mère si 17/08/2012 17:23



Oui et j'en profite avant que ces petits pieds là ne chaussent du 45 !



FoxyMama 11/08/2012 11:11

J'ai hate de rencontrer tes 2 petits coeurs, tu vas voir la différence de taille avec une nénette de 7 mois. des bises

A la mère si 17/08/2012 17:22



Ah, cette rencontre : il faut que j'en fasse un billet !



Maman psychomot 10/08/2012 23:50

Très joliment écrit...j'ai beaucoup aimé te lire et c'est un magnifique témoignage d'amour à tes deux plum'(o)

A la mère si 17/08/2012 17:22



Merci maman psychomot, tes comm me font toujours plaisir !



Petitdiable 10/08/2012 22:49

Et je te confirme que plus le temps va passer, plus tu vas, je pense, oublier ces douloureux débuts. Dans quelques mois, en parler ne te tirera plus de larmes. Et dans deux ou trois ans, tu en
parleras un peu comme de ton koh lanta perso.
La bise!

A la mère si 17/08/2012 17:21



Oui, tu as raison, c'est déjà beaucoup moins douloureux aujourd'hui... Mon koh lanta perso : j'adore l'idée !