Se sentir dépossédée de son rôle de mère

Publié le par A la mère si

Il faut bien le dire, pendant la grossesse nous sommes souvent infantilisées, envahies par des tas d'injonctions :

 

"Ne prenez pas trop de poids, ne mangez pas de viande saignante, de légumes mal lavés, pas d'alcool, pas de tabac, pas trop d'efforts physiques mais un peu quand même, il faut se tartiner le corps contre les vergetures, prendre vos vitamines, vous inscrire à la maternité, à la sécu, à la CAF, faire vos achats en puériculture, tenir compte des normes de sécurité, sourire, être heureuse et épanouie...."

 

BREF, on ne nous épargne pas. Juste avant d'endosser des tonnes de responsabilités, on nous parle parfois comme à des enfants, incapables de savoir ce qui est bon pour nous et pour le futur bébé.

 

Et croyez-moi, quand la grossesse se complique, les injonctions se multiplient, les bonnes âmes qui veulent vous aider vous renvoient toujours à vos incapacités.

 

En ce qui me concerne, je vis une grossesse à risque, je dois rester au repos certes, mais je suis encore capable de prendre des décisions et de gérer ma vie. Je sais demander quand j'ai besoin d'aide, cette aide je n'ai pas besoin qu'on me l'impose constamment.

 

Aout-2009--32--copie-1.jpg

 

Et surtout il y a une chose à laquelle je tiens plus que tout c'est continuer à exercer mon rôle de mère. Et ça quand je suis seule avec ma fille cela ne me pose aucun problème. Sauf que souvent on estime qu'au vu de mon état, je ne suis pas capable d'être seule avec elle. On m'impose de me prendre ma plume, soi-disant pour me soulager, pour ne pas que je prenne de risques. Pire, quand certaines personnes de mon entourage me voient avec elle, ils ne peuvent pas s'empêcher de lui dire : "Non, ne vas pas sur les genoux de maman, tu vas la fatiguer"...

 

Euh.... pour l'instant c'est vous qui me fatiguez !

Merci, mais c'est moi qui gère cette grossesse, je sais ce que je peux faire ou non, quand j'ai un doute je fais appel à des professionnels.

 

Et c'est inutile de m'infantiliser en présence de ma fille : on lui dit de ne pas monter sur mes genoux comme on lui dirait de ne pas embêter une copine de son âge.

 

Et c'est précisément cet aspect qui me gâche beaucoup d'instants de cette grossesse et pas mon état physique à proprement dit. Car s'il y a bien une chose qui me fasse garder la sourire en ce moment c'est ma relation avec ma fille. Alors pourquoi vouloir constamment m'en déposséder? Pourquoi vouloir prendre des décisions à ma place, comme si mon cerveau s'était modifié en même temps que mon anatomie...

Et en même temps comment pouvoir en vouloir à ces personnes qui font tout ça "pour mon bien!"

 

Et vous comment vivez vous les attentions constantes qu'on vous porte pendant la grossesse?

Vous êtes vous parfois senties infantilisées? Dépossédées de votre rôle auprès de vos aînés?

 

 

Publié dans Grossesse Tétard

Commenter cet article

working-mum 22/03/2012 17:54

heu... j'ai eu cette chance qu'on ne pas du tout infantilisée! mais une fois que bb est né, je me suis sentie toujours aussi enfant dans les yeux des anciens et ça, ça suffit à ménerver parfois...

A la mère si 23/03/2012 15:45



Oui, après la naissance aussi on peux se sentir infantilisée, ce qui est tout aussi désagréable...



Flannie 22/03/2012 13:46

Je suis tout à fait d'accord.
Septpommes n'avait que 2 ans quand tout le monde lui disait de ne pas sauter dans mes bras et ne pas me fatiguer parce que j'attendais Miette. Crois le ou non mais il ne recommence à venir dans mes
bras que depuis la naissance de Lulu l'année dernière. Nous n'étions pas fâchés jusque là. De mon côté, je croyais que c'était un comportement de petit garçon qui n'est pas forcément câlin. En
fait, il m'a plus ou moins expliqué s'être conditionné et maintenant il espère bien que je ne vais pas faire d'autre bébé car il recommence à me sauter dessus comme quand il était petit ;-)
Tu as bien raison de faire attention dès maintenant. J'aurais dû faire la même chose à l'époque ;-)

A la mère si 23/03/2012 15:52



Merci bcp pour ton commentaire ! Cela me conforte bien dans l'idée que je dois me méfier dès maintenant de ce genre de réflexions qui pourraient engendrer des changements dans la relation que
j'ai avec ma fille...



mamanblogue 21/03/2012 15:13

Idem, suis au repos, et ma fille a 2 ans... Pas facile de déléguer, j'ai parfois vécu l'aide de son papa difficilement, comme s'il me l'enlevait, m'isolait... Du coup, on s'est fortement disputé,et
ça va mieux! Bon courage!

A la mère si 21/03/2012 15:48



Merci bcp! Alors comme ça je ne suis pas seule à me sentir dépossédée de mon rôle de mère... Ca fait du bien de le savoir ! Bon courage pour ta grossesse...


 



Sempette 21/03/2012 14:22

J'ai eu une grossesse à risque, de risque 3 même. J'ai eu les mêmes expériences que toi, on m'a infantilisé. Mais, paradoxalement, on a aussi beaucoup cherché à minimiser ce qui m'arrivait (plutôt
dans les connaissances en fait que dans les vrais amis). Mais peu importe, je comprends : dès qu'il s'agit de grossesse ou d'éducation, les autres ont tjs de meilleurs idées et intentions... Grrrrr

A la mère si 21/03/2012 15:49



Oui j'entends parfois : "Tu as la belle vie, tu n'as qu'une chose à faire c'est te reposer ...".


Sauf que je ne vis pas vraiment les choses comme ça, et j'imagine que toi non plus !


Merci pour ce comm' !