La rencontre avec un enfant réel

Publié le par A la mère si

Je fais du neuf avec du vieux : Je remets au goût du jour un billet du mois de mars :

La grossesse est pour moi un moment très particulier. Je passe mon temps à me poser mille questions et à imaginer mon futur enfant, ce que la vie avec lui sera…

 

enfant-reel-2.jpg


Pendant ma première grossesse, je ne réussissais pas vraiment à imaginer la famille que nous allions former, les rapports que nous allions entretenir les uns avec les autres, les sentiments que nous allions éprouver.

 

J’ai passé 9 mois à avoir peur de ce que sera cette nouvelle vie, ce que cet enfant représentera dans nos vies et surtout j’avais très peur de ne pas être à la hauteur pour l’accueillir. J’avais très envie de rencontrer cet enfant et puis parfois envie de faire machine arrière. Je savais qu’en m’engageant vers la maternité les choses ne seraient plus jamais pareil.

 

J’avais l’impression de ne pas être comme les autres pour qui tout était si simple… Elles rêvaient d’un enfant, ne doutaient jamais de l’amour qu’elles lui porteraient, elles étaient persuadées d’être des mamans parfaites, avaient un avis très tranché sur toutes les questions d’éducation… Heureusement, depuis j’ai rencontré d’autres femmes, d’autres mamans, avec qui nous avons pu échanger nos doutes, nos angoisses, des personnes honnêtes et authentiques qui m’ont permis de prendre confiance en moi.

 

Et surtout, heureusement depuis, je suis devenue mère. Cette rencontre avec ma fille pendant les premiers jours qui ont suivi sa naissance a effacé la plupart des questions que je me posais auparavant. J’étais alors sûre de l’aimer et ce 10 000 fois plus que je ne l’aurais imaginé ! J’étais sûre d’être parfaite pour elle (pour les autres sûrement pas, mais pour elle, oui !). Le reste est venu assez naturellement avec le temps, nous avons construit tous les trois une vie de famille bien plus épanouissante que j’aurai pu l’imaginer et mes anciens tourments ont soudainement disparu.

 

Pour cette seconde grossesse, les choses sont un peu plus simples puisque je sais que quand l’enfant arrive, toutes les angoisses s’effacent et la certitude d’un amour très fort vient s’installer. Et pourtant, il m’arrive parfois de douter…Et pour cause ce bébé, je ne le connais pas encore vraiment, la rencontre ne s’est pas faite, c’est pourquoi je l’attends avec impatience. Pour moi la naissance est faite de beaucoup plus de certitudes que l’attente liée à la grossesse.

 

Aujourd’hui je sais évidemment que je ne suis pas parfaite, que mes enfants ne le seront pas non plus. Mais je suis persuadée d’une chose : Ma vie est beaucoup plus douce depuis la naissance de ma fille, elle le sera encore davantage quand nous aurons accueilli ce bébé…

Ce témoignage fait suite à un article que j’ai écrit pour les Vendredis intellos où je parle de l’ambivalence de l’amour, en me référant à un ouvrage de Monique Bydlowski « Je rêve un enfant ». Pour consulter cet article, c’est ici.

Publié dans Vendredis intellos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzanne 04/07/2012 09:16

Il est très beau, cet article ! Avec un petit qui grandit en soi, on perçoit au fil des mois que tout va bientôt changer, ça fait un peu peur, c'est vrai. On se dit que notre vie ne sera jamais
plus comme avant. Mais on ne sait pas trop ce que ça va donner...
J'espère ressentir de si belles choses :)

anaisl57 23/03/2012 15:15

la rencontre c'est tellement magique!

A la mère si 24/03/2012 11:21



Oui la rencontre c'est vraiment magique et plus que ça encore !