SEJOUR A LA MATERNITE : TRAVELLING ARRIERE

Publié le par A la mère si

 

Bon je sais que généralement les avis sont assez mitigés sur ce sujet mais moi clairement, j’ai adoré mon séjour à la maternité. Malgré un rythme un peu particulier imposé par les hôpitaux, malgré les conseils contradictoires donnés par le personnel parfois, malgré les plateaux repas hypo-caloriques alors qu’on vient de faire un effort physique équivalent à un marathon.

 

photo-maternite-a-retoucher-copie.jpg


Bon j’avoue quand même que certains points du fonctionnement m’ont interpellée :

-Nous venons d’accueillir notre bébé, à peine le temps de vivre les deux heures de peau à peau qu’il faut rentrer dans sa chambre et comme c’est la nuit, le papa est invité à quitter la maternité. Après toutes les émotions que nous venons de vivre il faut déjà se séparer. J’aurai aimé passer notre première nuit à trois et le père formant s’est senti très seul en rentrant à la maison après toute cette exaltation.

-Le fait de réveiller toutes les 3 heures les bébés la nuit me questionne beaucoup. Alors là j’avoue que comme je trouvais que ça n’avait aucun sens, je truandais le personnel, j’anticipais les visites des puéricultrices la nuit en leur téléphonant à l’avance et leur disant « Ca y’est, je viens d’allaiter ma fille ». Alors qu’elle pouvait très bien boire 3 fois en 2 heures et puis dormir 4 heures d’affilée. Ce qui correspond plus au début d'un allaitement à la demande à mon sens.

-Il y a aussi les horaires très particuliers des hôpitaux. On débarque dans votre chambre à 6h30 pour vous servir le petit-déj, à 11h le déjeuner arrive, à 15 h c’est le goûter, et à 18h le dîner. A peine le temps d’habituer notre horloge biologique, qu’il faut déjà rentrer chez soi !

-Il y a des tonnes d’allers et venues du personnel, qui ne prend d’ailleurs pas forcément le soin de frapper à la porte. C’est la valse des stagiaires et la multiplication des intervenants (qui en guise de salutation me font tous subir des touchers les uns après les autres). Cela achève le peu de pudeur qu’il me restait depuis le début de cette grossesse !

 

 

Malgré ces quelques points pas si atroces que ça non plus, cela restera un très bon souvenir. Et puis cette maternité est à la fois le lieu où moi-même je suis née et le lieu où j’ai donné la vie à ma fille, ce n’est pas rien.


 

Et vous votre séjour à la maternité, quel souvenir en gardez vous?

Publié dans Maternité Plume

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article